Accueil du site
Accueil / Archives en ligne
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

Archives en ligne

Registres matricules militaires


Vous trouverez les registres matricules militaires des classes 1859 à 1921. Les années suivantes (1922-1940) sont consultables uniquement en salle de lecture. Nous n'effectuons pas de photocopies de ces documents.

Il s'agit des hommes de troupe et des sous-officiers qui ont fait leur service militaire. Les dossiers des officiers sont conservés au Service historique de la Défense, à Vincennes.

L'Isère compte trois bureaux de recrutement :
- Bourgoin : arrondissements de Saint-Marcellin et de La Tour-du-Pin
- Grenoble : arrondissement de Grenoble
- Vienne : arrondissement de Vienne

La collection des registres matricules commence en 1859 pour le bureau de Vienne, en 1865 pour celui de Bourgoin et en 1867 pour celui de Grenoble.

La recherche se fait en 4 étapes :
1. Connaître la commune de domicile, ce qui donne le bureau de recrutement
2. Connaître l'année de naissance et ajouter 20 ans, ce qui donne la classe
3. Consulter la table alphabétique, ce qui donne le numéro matricule
4. Consulter la fiche matricule

Pour en savoir plus sur le contenu des registres, l'histoire du recrutement militaire, les règles de communicabilité, cliquez ici.

Comment faire une recherche ? C'est par ici ! 

 CONSULTER LES REGISTRES MATRICULES MILITAIRES

Registres paroissiaux et d'état civil de l'Isère


Vous pouvez consulter ici l'ensemble des registres des paroisses puis communes de l'Isère, pour la période allant du XVIème siècle pour les plus anciens, jusqu'en 1892 (et dans certains cas, jusqu'en 1896), soit 4,5 millions de pages.

Afin d'offrir une ressource numérique aussi complète que possible, vous trouverez pour chaque commune :

  • les registres paroissiaux de la collection départementale (série 5 E) et ceux de la collection communale (conservés en mairie le plus souvent, ou déposés aux Archives départementales) pour la période antérieure à 1792
  • les registres d'état civil de la collection départementale (série 5 E), complétés par ceux de la collection communale, pour la période allant de 1792 à 1892 (parfois 1896)
  • les tables décennales de la collection départementale (série 6 E) pour la période 1792-1892

La numérisation a été faite à partir des microfilms (masters) réalisés par la Société Généalogique de l'Utah (Mormons). Quelques registres ont pu échapper au microfilmage, et donc à la numérisation : ces lacunes seront prochainement comblées.

L'accès aux registres se fait par le nom de la commune existante à l'époque : en cas d'évolution de son nom ou de son territoire, une notice historique vous orientera. Lorsqu'une commune a eu plusieurs paroisses ou sections, une entrée directe vous est proposée.
Un géo-référencement (localisation de la commune) vous est proposé : cliquer sur l'icône de la mappemonde.

N.B. : les Archives de l'Isère ne conservent pas les registres des anciennes communes iséroises transférées au département du Rhône.

Vous pouvez ensuite choisir l'affichage de tous les registres disponibles (cliquez "suivant" sur les deux écrans successifs), ou faire une recherche par type d'acte, et/ou par date.

 CONSULTER LES REGISTRES PAROISSIAUX ET D'ETAT CIVIL

Attention !
Ce qui n'est pas disponible en ligne :

  • Les greffes des différentes juridictions ont versé les registres d'état civil de la plupart des communes après 1892 (1872 pour certaines communes) jusqu'en 1902 (ou 1912 au plus tard pour le TGI de Bourgoin-Jallieu). Ils n'ont pas encore été numérisés et ne sont pour le moment consultables qu'en salle de lecture.
  • Etat civil après 1902 (ou 1912 pour les communes du ressort du TGI de Bourgoin-jallieu) : vous pouvez vous adresser à la mairie de la commune concernée, car les Archives départementales ne conservent pas de registres. La commune de Grenoble a mis en ligne une partie de ses registres d'état civil. Vous pouvez les consulter sur le site Internet des Archives municipales de Grenoble.

Listes nominatives de recensement de la population

 

Vous trouverez sur le site les listes nominatives des recensements de 1896, 1901 et 1906 des communes de l'Isère et de celles transférées au département du Rhône. Les listes des recensements suivants jusqu’en 1962 sont consultables aux Archives de l’Isère dans la sous-série 123 M Recensement quinquennal, dénombrement. Vous pouvez consulter l’inventaire ici, dans la rubrique Population et immigration.

 

Cas particuliers :  

  • les recensements commencent en 1881 pour Grenoble, en 1891 pour Vizille et Voreppe, en 1901 pour Vienne ;

  • l'année 1901 manque pour les communes de l'ancien arrondissement de Saint-Marcellin (cantons de Pont-en-Royans, Rives, Roybon, Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, Saint-Marcellin, Tullins, Vinay) dans les fonds des Archives départementales. Certaines listes ont pu être empruntées aux communes et numérisées, lorsqu'elles ont été conservées.

 

Présentation des documents :

Les habitants sont recensés par rue puis par maison, en premier la population de l'agglomération, puis la population éparse (hameaux, écarts, sections...).

Les communes de Grenoble et Vienne sont divisées respectivement en trois et deux cantons. De plus, certaines rues ont pu changer de canton ou bien se trouver dans deux cantons. Vous pouvez consulter la liste des rues par canton de Grenoble ici et de Vienne .

 

Les Archives municipales de Grenoble ont également mis en ligne les listes nominatives de recensement de la population de la ville entre 1836 et 1962. Vous pouvez les consulter sur leur site internet.

 

 CONSULTER LES LISTES NOMINATIVES DE RECENSEMENT DE LA POPULATION

Comptes médiévaux

Dans le cadre du programme « Genèse médiévale d'une méthode administrative » (GEMMA), financé par l'Agence nationale de la Recherche (ANR), les Archives départementales de l'Isère associées à l'Université Pierre-Mendès-France (Grenoble 2) ont sélectionné et numérisé 84 registres de comptes du XIVe s. issus du fonds de la Chambre des comptes de Dauphiné.

Le résultat de cette numérisation directe couleur de haute qualité est désormais accessible sur le site « Ressources comptables en Dauphiné, Provence, Savoie et Venaissin (XIIIe-XVe s.) ».

Les cotes retenues représentent l'intégralité des registres comptables « centraux » conservés pour le XIVe s. en Dauphiné, ainsi qu'un échantillon représentatif des comptes des châtelains et autres officiers de la même période :

  • 9 B 1 à 9 B 30/1: trente-et-un comptes des trésoriers et receveurs des dauphins Jean II (1317-1318), Humbert II (1333-1336), Charles I (1355-1368) et Charles II (1369-1405) ;
  • 8 B 254 à  8 B 277 et 8 B 609 à 8 B 631 : quarante-sept comptes, principalement des recettes des Terres de La Tour (1311-1336), Viennois (1343-1350), Grésivaudan, Briançonnais, Embrunais, Gapençais, Champsaur et Baronnies (1317-1349) ;
  • B 2809 à B 2814 : six comptes des gabelles, péages et monnaies (1339-1349).

Leur reproduction voisine sur ce site avec les vues de plus de 80 registres des Archives départementales des Bouches-du-Rhône (XIV-XVe s., pour la Provence), une vingtaine de registres des Archives départementales de Vaucluse (XIVe s., pour le Venaissin), et de l'ordre de 110 registres des Archives départementales de Savoie, complétés par une quarantaine des Archives départementales de Côte d'Or (XIIIe s., pour la Savoie) - ces 150 derniers également accessibles sur le site « modèle » de cette réalisation, http://www.castellanie.net/.

CONSULTER LES COMPTES MEDIEVAUX

En cas de besoin, comment contacter les Archives départementales ?


Pour signaler toute anomalie et nous faire part de vos remarques et questions, vous pouvez nous écrire à l'adresse sce.arc@cg38.fr

Attention ! Les Archives départementales de l'Isère n'ont pas pour mission de faire les recherches généalogiques. Aucune copie d'acte d'état civil ne sera envoyée, étant donné que vous pouvez imprimer des actes depuis chez vous.

Partager cette page  

Réglage de votre écran

Pour une visualisation optimale avec un écran 22', nous vous recommandons d'utiliser une résolution 1600 x 1024.

Pour aller plus loin

Municipalités de canton

Sous le Directoire, les petites communes rurales sont coiffées par des municipalités de canton et la loi du 23 fructidor an VI institue l'obligation de célébrer les mariages au chef-lieu du canton à partir du 1er vendémiaire an VII (22 septembre 1798). Les municipalités de canton restent en place jusqu'à l'an VIII. Par conséquent, pensez à consulter la liste des municipalités de canton pour toute recherche d'acte de mariage entre le 22 septembre 1798 et le 26 juillet 1800.